Linotte mélodieuse

Linaria cannabina (Linnaeus, 1758)

Classe : Aves Ordre : Passeriformes Famille : Fringillidae Genre : Linaria

  • 587
    observations

  • 36
    communes

  • 9
    observateurs

  • Première observation
    2001

  • Dernière observation
    2022

Informations sur l'espèce

Taille/poids : Longueur 13,5 cm, Envergure 24 cm, Poids 15 à 22 g.

Diagnose : Le mâle présente une coloration rosée à rouge très visible sur le front et la poitrine. Il se distingue du Sizerin flammé par l’absence de bavette noire.

Détermination : Le chant de la Linotte mélodieuse est composé de phrases assez brèves consistant en trilles rapides. L’oiseau émet son chant posé sur un buisson, une clôture ou une ombellifère, souvent bien en évidence.

Biologie-ethologie : La Linotte mélodieuse est une espèce nicheuse des milieux semi-ouverts en plaine ou à la montagne. Elle occupe en particulier les landes, les grandes coupes forestières, les jeunes plantations de conifères, les zones agricoles bocagères et les friches, ainsi que les jardins et les parcs. Elle s’alimente principalement de semences de petite taille récoltées sur le sol, plus rarement sur les épis ou les plantes séchées. Les invertébrés sont également consommés, surtout en période de reproduction. Le nid est soigneusement dissimulé, souvent construit dans un jeune conifère ou un buisson d’épineux dense. De taille modeste, il est composé de branchettes très fines, d’herbes sèches, de tiges et de mousse. L’intérieur de la coupe est garni d’herbes très fines, de duvet végétal, de crin, de plumes ou d’amas de laine. La ponte, déposée dès le début du mois d’avril, compte le plus souvent de quatre à six œufs. Ils seront couvés pendant 12 à 14 jours. Les jeunes séjournent au nid entre 10 et 17 jours. Le couple entreprend souvent une seconde nichée dès le mois de juin sous nos latitudes.

Biogéographique et écologie : Nos populations de linottes sont le plus souvent migratrices, suivant le flot migratoire en provenance des autres pays : la migration d’automne débute en septembre et culmine en octobre ; les linottes provenant d’Europe centrale et du nord traversent la France pour hiverner surtout dans le Sud et le Sud-Ouest. Le départ des hivernants s’observe dès le début février en Bretagne. Ils sont remplacés par les nicheurs locaux en mars et avril (parfois dès fin février).

D'après l'INPN via Anonyme et J. Comolet-Tirman.

Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Acanthis cannabina (Linnaeus, 1758) | Carduelis cannabina (Linnaeus, 1758) | Fringilla cannabina Linnaeus, 1758 |

Audio (1)


Linotte mélodieuse

Auteur: «Guide Sonore des oiseaux d'Europe et du Maghreb» (JC Roché et J Chevreau), (P) 2001 Céba - Frémeaux & Associés (cesionnaire) © 2015 Frémeaux & Associès
Description: Chants de mâles, divers cris d'isolés, et d'une troupe en hiver.

Observations mensuelles