Alouette des champs

Alauda arvensis Linnaeus, 1758

Classe : Aves Ordre : Passeriformes Famille : Alaudidae Genre : Alauda

  • 1 468
    observations

  • 43
    communes

  • 11
    observateurs

  • Première observation
    1996

  • Dernière observation
    2022

Informations sur l'espèce

Si elle s’en rapproche par la couleur de son plumage, l’Alouette des champs est un peu plus corpulente que le moineau. Le dos et les ailes présentent une alternance de plumes plus ou moins marquées de brun et de noir.

Ces coloris la rendent très difficile à discerner lorsqu’elle est au sol, c’est-à-dire la plupart de son temps. Le ventre est plus clair et elle possède une courte huppe que les oiseaux hérissent de temps à autres. Il n’y pas dimorphisme sexuel (mâle et femelle présente le même plumage).

Pour défendre son territoire ou amadouer sa compagne, le mâle s’envole très haut dans le ciel jusqu’à en devenir imperceptible à l’œil nu. Il peut alors rester durant plusieurs dizaines de minutes en vol stationnaire sans s’arrêter de chanter. On dit alors qu’il grisolle, qu’il tire-lire ou qu’il turlute. Après cette démonstration pour le moins probante, il chute rapidement jusqu’à son point de départ et continue sa parade ailes abaissées et queue déployée autour de la femelle. L’alouette des champs fréquente les grands espaces ouverts (plaines céréalières, prairies voire friches et terrains vagues en périphérie des zones urbanisées) à végétation basse.

Le nid est établi au sol à partir de la mi-avril. La femelle y dépose de 3 à 5 œufs qu’elle couve durant une douzaine de jours. Les deux parents contribuent au nourrissage des petits qui quittent le nid 10 jours après leur éclosion. Ils resteront à proximité du nid durant une douzaine de jours supplémentaires avant de prendre leur autonomie. Les couvées sont souvent l’objet de prédation ou de destruction par les engins agricoles ou lors d’épisodes orageux. Il n’est pas rare que les parents assurent une 2ème voire une 3ème couvée, les pontes pouvant se prolonger jusqu’à la fin du mois de juillet.

D'après la LPO via Étienne Clément

Prairie
Océanique
Alauda arvensis arvensis Linnaeus, 1758 | Alauda arvensis cantarella Bonaparte, 1841

Audio (1)


Alouette des champs

Auteur: «Guide Sonore des oiseaux d'Europe et du Maghreb» (JC Roché et J Chevreau), (P) 2001 Céba - Frémeaux & Associés (cesionnaire) © 2015 Frémeaux & Associès
Description: Chant d'un mâle en vol et cris.

Observations mensuelles