Mésange huppée

Lophophanes cristatus (Linnaeus, 1758)

Classe : Aves Ordre : Passeriformes Famille : Paridae Genre : Lophophanes

  • 147
    observations

  • 14
    communes

  • 4
    observateurs

  • Première observation
    2009

  • Dernière observation
    2022

Informations sur l'espèce

Des sept espèces qui fréquentent notre territoire, la Mésange huppée (Lophophanes cristatus) est loin d’être la plus répandue. Elle est d’ailleurs tellement discrète qu’il est difficile d’estimer sa population régionale.

Cet oiseau est inféodé aux boisements de résineux (pins, pins sylvestres, épicéas). Cette élégante mésange est facilement reconnaissable grâce à sa huppe érectile rayée de noir et de blanc. Cet attribut est notamment utilisé durant les parades nuptiales. Pour séduire la femelle, le mâle redresse sa huppe, chante en inclinant sa tête et offre de la nourriture. Le plumage du corps varie du gris-beige au brun chamois. Celui de la tête présente des motifs noirs et blancs. Il n’y a pas de dimorphisme sexuel.

Comme la plupart de ses congénères, la mésange huppée est cavernicole. Elle privilégie les troncs d’arbres sénescents ou morts où elle peut plus aisément y creuser un trou. Elle peut également profiter d’une cavité existante (l’ancienne loge d’un pic, le gite d’un écureuil) pour y installer son nid. La Mésange huppée s’aventurant rarement en dehors de son biotope, elle n’utilise qu’exceptionnellement les nichoirs artificiels.

La ponte intervient au mois d’avril. De 5 à 8 œufs sont couvés durant une quinzaine de jours. Les oisillons sont nourris durant une vingtaine de jours avant qu’ils ne quittent le nid. A cette période et en été, le régime alimentaire de la Mésange huppée est essentiellement composé d’insectes, d’araignées et de larves.

A la mauvaise saison, elle consomme des graines (notamment de conifères), des baies et des fruits mûrs. Prévoyante, elle constitue en automne des réserves en stockant de la nourriture dans des trous ou sous l’écorce des arbres. Si les effectifs de la Mésange huppée paraissent actuellement stables, ils pourraient à terme être menacés par l’intensification de l’exploitation forestière en raison de la raréfaction de sites de reproduction (vieux arbres ou arbres présentant des cavités).

D'après la LPO Champagne Ardenne via Étienne Clément

Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Parus cristatus Linnaeus, 1758 | Parus cristatus abadiei Jouard, 1929 | Parus cristatus brunnescens Prazak, 1897 | Parus cristatus cristatus Linnaeus, 1758 | Parus cristatus heimi Jouard, 1929

Audio (1)


Mésange huppée

Auteur: «Guide Sonore des oiseaux d'Europe et du Maghreb» (JC Roché et J Chevreau), (P) 2001 Céba - Frémeaux & Associés (cesionnaire) © 2015 Frémeaux & Associès
Description: Divers cris et chants de mâles et de femelles

Observations mensuelles