Triton palmé (Le)

Lissotriton helveticus (Razoumowsky, 1789)

Classe : Amphibia Ordre : Urodela Famille : Salamandridae Genre : Lissotriton

  • 1 051
    observations

  • 21
    communes

  • 13
    observateurs

  • Première observation
    1995

  • Dernière observation
    2022
Bellanger Cyril - Chrétien Johann - Gaillard Stéphane - Gay Emma - Inconnu (ligue D'enseignement De L'aube) - Inconnu (ligue De L'enseignement De L'aube) - Inconnu (parc Naturel Régional De La Forêt D'orient) - Joachim Fabrice - Jourdain Marius - Paix Lisa - Parise Claire - Pointecouteau Aude - Villaumé Anne

Informations sur l'espèce

Taille/poids : Longueur totale : 6 à 9,5 cm. Poids : quelques grammes.

Diagnose : La coloration de la face dorsale du triton palmé est variable, pouvant aller du brun au noir. Son ventre est jaunâtre, parfois avec de petites taches sur les bords, et sa gorge est généralement dépigmentée, sans taches et de couleur chair. Le mâle est pourvu d’une courte crête dorsale ainsi que d’un filament caudal à l’extrémité de sa queue en période de reproduction. De plus, il a pour caractéristique d’avoir les pattes postérieures palmées.

Espèces proches : Il est possible de confondre cette espèce avec le triton ponctué (Lissotriton vulgaris). En effet, la différenciation est particulièrement difficile pour les femelles de ces 2 espèces et peut nécessiter l’utilisation de plusieurs critères. Bien souvent, il y a présence de taches sombres sur la gorge du triton ponctué à l’inverse du triton palmé (gorge de couleur unie claire).

Période d'observations : février à octobre.

Biologie-éthologie : Il est diurne et nocturne lors de sa phase aquatique et principalement nocturne en phase terrestre. Sa reproduction intervient tôt en saison, c’est pourquoi les migrations vers les sites de ponte peuvent débuter dès le mois de février. Son alimentation est principalement constituée de crustacés et de larves d’insectes aquatiques comme les trichoptères et les plécoptères.

Biogéographie et écologie : C’est une espèce d’Europe occidentale, largement répandue en France (qui est le foyer central de l’espèce), excepté en Corse et dans l’arc Alpin. On retrouve le triton palmé dans une vaste gamme d’habitats aquatiques stagnants, souvent en milieu forestier mais aussi en milieu ouvert, en plaine et en montagne.

Fiche espèce réalisée par Emma Gay dans le cadre de son stage portant sur le suivi des amphibiens de la Route des salamandres en 2021.

Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Lacerta helvetica Razoumowsky, 1789 | Lacerta paradoxa var. helvetica Razoumowsky, 1789 | Salamandra palmata Schneider, 1799 | Salamandra palmipes Latreille, 1800 | Triturus helveticus (Razoumowsky, 1789)

Observations mensuelles