Oie cendrée

Anser anser (Linnaeus, 1758)

Classe : Aves Ordre : Anseriformes Famille : Anatidae Sous-Famille : Anserinae Genre : Anser

  • 370
    observations

  • 14
    communes

  • 10
    observateurs

  • Première observation
    1997

  • Dernière observation
    2022
Albert Pascal - Delannoy Jean - Gaillard Stéphane - Gaillard Stéphane (pnrfo) - Joachim Fabrice - Paix Lisa - Poncin Laurent - Poncin Nelly - Vacheret Bernard - Villaumé Anne

Informations sur l'espèce

Taille/poids : Longueur totale : 75 à 90 cm. Poids : 2,5 à 4,5 kg (mâle), 2 à 4 kg (femelle).

Diagnose : L’Oie cendrée est la plus grande des oies sauvages européennes. Par rapport aux autres espèces, la structure du corps est plus massive, le cou plus épais et la tête plus large. Chez la sous-espèce nominale, l’ensemble du corps est gris-brun à l’exception de la partie arrière du ventre et des sous-caudales qui sont blanc pur. La partie antérieure du ventre est grise, souvent maculée de taches noires. Les pattes sont rose chair et le bec est orangé nuancé de rose à la pointe.

Espèces proches : Quatre autres espèces d’oies « grises » du genre Anser peuvent être rencontrées en France. Des difficultés d’identification existent à distance avec l’Oie cendrée, d’autant qu’elles s’associent volontiers à elle.

Période d’observation : Octobre à avril pour la période des migrations et de l’hivernage qui concerne de nombreux individus. L’espèce se reproduit aussi en petit nombre en France.

Biologie-éthologie : Le régime alimentaire de l’Oie cendrée est composé exclusivement de végétaux qu’elle consomme sous forme de racines, bulbes, tubercules, graines et feuilles.

Biogéographie et écologie : Contrairement aux autres oies du genre Anser qui se reproduisent dans les régions arctiques, l’Oie cendrée a une très large distribution dans les zones boréales et tempérées du continent eurasiatique. En hiver, les Oies cendrées fréquentent les estuaires, les plaines marécageuses et les lacs. Les zones d’alimentation peuvent être très diverses : prairies, prés salés littoraux, terrains cultivés. Pour nicher, les Oies cendrées recherchent la sécurité des marais ou des îlots.

D'après l'INPN via J. Comolet-Tirman.

Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Anas anser Linnaeus, 1758 | Anser domesticus (Linnaeus, 1758)

Audio (1)


Oie cendrée

Auteur: «Guide Sonore des oiseaux d'Europe et du Maghreb» (JC Roché et J Chevreau), (P) 2001 Céba - Frémeaux & Associés (cesionnaire) © 2015 Frémeaux & Associès
Description: Cris d'une troupe posée, et cris en vol.

Observations mensuelles