Sonneur à ventre jaune (Le)

Bombina variegata (Linnaeus, 1758)

Classe : Amphibia Ordre : Anura Famille : Bombinatoridae Genre : Bombina

  • 610
    observations

  • 17
    communes

  • 14
    observateurs

  • Première observation
    2011

  • Dernière observation
    2021
Bellanger Cyril - Bonnal Nicolas - Chrétien Johann - Esnault Stéphen - Gaillard Stéphane - Grison Aurélie - Joachim Fabrice - Jourdain Marius - Larmande Pascale - Mazet Quentin - Paix Lisa - Parise Claire - Valet Marine - Villaumé Anne

Informations sur l'espèce

Taille/poids : Longueur totale : 3,5 à 5,5 cm. Poids : 10 g.

Diagnose : Ce petit anoure est facilement reconnaissable grâce à son dos brun-gris, son ventre marbré de jaune et noir et ses pupilles en forme de cœur ou triangulaires. L’aspect général est trapu, les pattes sont courtes et le museau est arrondi. Son chant doux, une suite de « hou-hou-hou » qui portent peu, est également caractéristique.

Espèces proches : Le risque de confusion est très faible. Aucun autre amphibien natif en France n’a des pupilles semblables ou un tel patron de coloration ventrale. Une espèce similaire (le sonneur à ventre de feu) existe en Europe de l’est, et a été introduite sur un site en Moselle.

Période d'observations : mars à septembre.

Biologie-éthologie : Le sonneur à ventre jaune se nourrit de petits arthropodes. Sa coloration aposématique permet d’avertir les potentiels prédateurs de sa toxicité, plus élevée que celle de la plupart des anoures. Les œufs sont pondus en petites grappes posées au fond du point d’eau, ou accrochées à la végétation. Le sonneur atteint sa maturité sexuelle à deux ans, peut vivre plus de 15 ans en milieu naturel et ne se reproduit pas forcément tous les ans.

Biogéographie et écologie : Cette espèce est présente de l’ouest de la France jusqu’aux Carpates et du centre de l’Allemagne jusqu’au sud de l’Italie et des Balkans. Elle est en déclin dans la majorité de son aire de répartition. En France elle a disparu de plusieurs départements notamment dans le sud et l’ouest du pays. Le sonneur à ventre jaune affectionne particulièrement les petits points d’eau temporaires (flaques, ornières, fossés, …) peu profonds, bien exposés et peu végétalisés pour se reproduire. On le trouve parfois aussi dans des points d’eau plus grands et plus ombragés, où il ne se reproduit généralement pas (sites de repos).

Fiche espèce réalisée par Johann Chrétien dans le cadre de son stage portant sur le suivi Sonneur à ventre jaune sur les sites Natura 2000 du PrnFO en 2021.

Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Rana variegata Linnaeus, 1758

Audio (1)


Sonneur à ventre jaune (Le)

Auteur: Fernand Deroussen - MNHN
Description: Prise de son réalisée de nuit le 22 mai 1994.

Observations mensuelles